Pardonner pour Avancer (Fairouz)

Vous est-il déjà arrivé de vivre une expérience qui vous a blessé et pour laquelle vous n’avez pas totalement été en mesure de comprendre ce qui s’était passé, pourquoi c’était arrivé et surtout pourquoi vous avez toujours du ressentiment envers la situation ou la personne concernée?

 

Si vous avez déjà vécu un épisode semblable dans votre vie, vous savez certainement que tant et aussi longtemps que le sentiment d’amertume, de colère, de frustration voir même de haine persiste, il est impossible de se sentir en paix. La plupart des gens se questionnnent sur le pourquoi et le comment. On pose des hypothèses, des suppositions, des « oui mais » et on repasse en boucle l’évènement pour être certain de ne pas avoir omis une pièce du puzzle.

 

Que se passe-t-il dans ce cas-ci?

 

On reste à faire du sur place. C’est à dire que rien du passé ne changera, malgré qu’il soit ressassé maintes et maintes fois. Rien n’avance non plus. On ne se sent pas mieux face à ladite situation ou ladite personne. Bien souvent, on se sent pire par le simple fait de se repasser l’évènement douloureux en boucle. Le revivre fait parfois plus mal que le cas original. Pourquoi? Parce qu’on empire l’évènement et on se fait notre cinéma. Celui-ci est malheureusement fait dans une chaise de producteur-victime, qui empire la situation.

Pourquoi ça m’est arrivé à moi? Comment a-t-il pu faire, dire ceci ou cela? Bref, les évènements douloureux font partie de la vie et la façon de réagir face à ceux-ci est la clé vers la paix intérieure.

 

Comment l’obtient-on cette paix intérieure?

Tout d’abord, en enlevant le manteau de victime qu’on aurait pu se mettre sur le dos et en se posant la question suivante: Quelles leçons ai-je tirées de cet évènement?

Ensuite, l’essentiel est de pardonner. Le pardon n’implique pas que l’on approuve ce qui a été dit ou fait. Le pardon, c’est accepter ce qui est arrivé et retenir la leçon que l’évènement douloureux avait à nous apprendre.

 

Pardonner, je veux bien mais comment faire quand la frustration, la douleur est présente et intense?

 

Voici quelques conseils:

–   Écrivez sur la situation qui cause problème. Prenez le temps de mettre sur papier tous les éléments qui vous donnent de la douleur. Exprimez vos doutes, vos peurs ou votre colère, ne censurez rien. Tout ce qui s’exprime libère votre esprit.

–   Si la situation douloureuse implique une personne, je vous invite à lui écrire une lettre, que vous n’avez pas à lui donner. C’est encore là, un moyen de laisser sortir tout ce qui doit être dit. Parfois, il est impossible de s’exprimer réellement avec certaines personnes. L’écriture est un excellent moyen de libération.

–   Se pardonner à soi, une clé essentielle pour être en paix. N’hésitez pas à vous écrire.

–   Finalement, retenez la leçon et dites merci pour cet apprentissage qui vous permet de grandir.

 

Vous aurez l’esprit plus clair et libéré, ce qui, comme résultat ultime, vous permettra d’aller de l’avant sans traîner les douleurs passées.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot dbvdxq ? :